Entrée de Blog par TirsQC


Posté le 10 juin à 00h15 (20160610)



Compte-rendu de Bernay

Tel qu'annoncé il y a quelques semaines, j'ai donc fait le voyage jusqu'en France pour aller assister à l'événement de tirs de tracteurs (ce que les Européens appellent "tracteur pulling") à Bernay, en Haute-Normandie.

Site de la compétition de Bernay

L'événement est organisé par l'Association Normande de Tracteur Pulling (ANTP).

J'ai loué une auto à l'aéroport Charles-de-Gaule et fait les 200 km pour me rendre à Bernay. Cela m'a coûté environ $30 (20 euros) en péage pour l'aller! Les routes sont belles et rapides cependant!

Je suis arrivé vendredi vers 13 heures. M. Lerooy (l'organisateur de cet événement) m'a invité à le rejoindre sur le site alors qu'ils se préparent pour le lendemain. Il a plu énormément dans les dernières semaines en France en général et en Normandie en particulier. Il ne pleuvait pas au moment même mais le ciel semblait incertain. Le sol était détrempé et des machines essayaient de l'assécher en le retournant à plusieurs reprises.

M. Lerooy m'a présenté à Andy Miller et ses lieutenants qui inspectaient le terrain et le travail fait. M. Miller est le "ETPC Daily Board - President" de l'European Tractor Pulling Committee (ETPC) qui est l'organisation qui gouverne les tirs de tracteurs en Europe. Le tracteur pulling est gros en Europe! En parlant avec M. Lerooy et d'autres personnes dont des photographes, j'ai appris que la France n'est pas aussi "puissante" que l'Allemagne ou les Pays-Bas en ce qui concerne le nombre tracteurs et le nombre d'événements (je crois). Bernay est le gros événement en France mais une majorité des équipes vient de l'Allemagne, Pays-Bas et Angleterre. La Belgique possède deux traînes et un tracteur selon une source que je nommerai pas. À vérifier! Les deux traînes belges étaient présentes à Bernay ainsi que la traîne française.

M. Lerooy regardait évidemment le ciel en espérant que nous n'aurions pas de pluie le lendemain car c'est un gros événement qui représente quatre manches de l'EuroCup. Je ne sais pas exactement comment ça fonctionne mais c'est probablement important que la compétition se déroule normalement. Et il ne semble pas que ça serait remis au lendemain en cas de pluie.

L'équipe avait placé des bâches géantes sur la piste pour éviter qu'elle soit mouillée. Il a fallu en réinstaller de nouvelles.

J'ai aidé à installer les banderolles de publicité sur le bord de la piste. Nous étions en équipes de deux de chaque côté de la piste. Par la suite, nous avons eu un souper (dîner!) des bénévoles sous la grande tente. J'ai rencontré plusieurs personnes dont Freddy Matagne, un photographe venu de Belgique pour l'événement qu'il couvre depuis longtemps. Il a beaucoup d'expérience et m'a appris plein de choses au sujet des tirs de tracteurs en Europe. Il a d'ailleurs bien aimé son séjour au Québec il y a plusieurs années; il a assisté au Grand national de St-Hyacinthe et il connait la poutine et le sirop d'érable!

En fin d'après-midi je crois, les premiers camions ont commencé à arriver. Ce n'était pas toujours facile d'amener les camions jusqu'à leur place réservée sur le terrain car le sol était mou mais il y avait plein de gros tracteurs (surtout des Deutz-Fahr) pour pousser!

Les compétiteurs sont équipés correctement! Ils ont tous des camions fermés ou des remorques fermées ou des autobus dont l'arrière n'est qu'une grande porte verticale. J'ai pris des photos de leurs équipement de transport.

Je suis retourné à mon hôtel préparer mon équipement, charger mes batteries, etc pour le lendemain matin. J'avais hâte au lendemain!

Le lendemain est donc arrivé et le ciel était un peu couvert mais il ne pleuvait pas.

Les portes devaient ouvrir à 11 heures. Je suis arrivé à 10 heures, ce qui m'a donné le temps de photographier les tracteurs parqués à côté de leurs remorques. Plus de tracteurs étaient arrivés, des MINI aux Super Stock et aux Heavy Modifieds. Notez que je ne connais pas les catégories en détails; j'ai du travail à faire pour les apprendre entièrement. Même chose pour les équipes européennes; je dois les apprendre.

J'ai constaté que Manon Kools était présente! Cette jeune femme de 18 ans fait sensation sur son Inter 1456 Agrifac Interaction 2.0 (en Super Stock 3t5); j'aime bien les vieux Inter!

Malgré le ciel menaçant, une longue file d'amateurs se formait à la porte du site. Et elle grandissait rapidement.

L'heure approchait et je suis allé sur la piste prendre ma place. J'ai rencontré les autres photographes qui couvraient l'événement et qui se préparaient aussi.

Danielle est la photographe de la Fédération de Tracteur Pulling Français (FTPF).

Liagre Grégory vient de Belgique et a un site web évidemment: Belgium's Tractor Pulling.

Christophe Raye fait plutôt des vidéos que l'on peut voir sur son site Christo's Motorsport Movies.

Après un courte réunion des compétiteurs avec Andy Miller au bout de la piste, la compétition a finalement commencé par un petit test avec le Ford 9600 iessel diesel.

Quelques ajustements plus tard et c'est parti pour de bon!

Vu mon peu de connaissance du circuit européen, ce sont tous des inconnus pour moi, sauf Froggy, dont quelqu'un m'avait parlé la veille. Il est arrivé deuxième tandis que le Case Inter 7250 Easy Rider a gagné la première place.

L'association a utilisé son magnifique nouveau podium attelé à l'avant d'un giganteste Deutz-Farh 9340 pour présenter les gagnants et les promener sur toute la longueur de la piste.

Une chose que j'ai bien aimé lors de la compétition, c'est que les tireurs retournent au début de la piste en passant par le bord de la piste. Cette petite parade permet à la foule de les voir sans casque et de les acclamer. Pour nous les photographes, ça nous permet de prendre de très belles photos du tireur et de sa machine.

Les classes se sont succédées avec le TWD et la victoire de No illusion et sa conductrice, Linda Jonkman puis le Super Stock et les Mini 950 kg. Au Québec, je n'ai jamais vu de Mini avec un moteur de Spitfire de la Seconde Guerre Mondiale! 24 cylindres!

Dans la classe Super Stock 3t5, Manon Kools a monté sur la première marche. Elle a beaucoup de fans dans la foule! Zapo est arrivé second avec son New Holland. Sur le podium, ce fut une bataille de drapeaux entre l'oriflamme Case IH de l'équipe Kools et le drapeau John Deere du numéro 3, Incredible Deere!

À mesure que la lumière baissait, la température du Chaudron de Bernay montait! C'est comme ça qu'ils appellent leur tractordrome. La puissance montait et la foule s'excitait encore plus. Il faut dire que les tracteurs sont plus bruyants et vont de plus en plus vite. Je l'ai constaté car j'avais de moins en moins de temps de prendre des photos. Et c'est de plus en plus difficile de prendre des photos car il n'y a presque plus de lumière.

La grosse catégorie Modifieds 4,5 tonnes est évidemment le clou de la soirée avec leur moteurs dont la puissance combinée tourne autour de 10,000 HP!

Le tracteur français Le Redoutable avec ses quatre turbines n'a pas pu monter sur le podium. La première place est revenue à Fenrir. Green Fighter et ses impressionnants moteurs a pris la seconde marche tandis que IWAN a pris la troisième.

Ce compte-rendu est un peu terne face aux photos de la journée. Dans quelques jours, j'ajouterai 400 photos qui montreront un peu plus l'avant-course ainsi que l'arrière-scène de cette journée mouvementée.

Et c'est donc terminé pour une autre année! Cependant, la date du rendez-vous de l'an prochain est déjà sortie! Ajoutez-la à votre calendrier: 3 juin 2017! Bernay!

J'y serai probablement!

D.R.

Mise à jour: 20160622:

Le premier groupe de 100 photos de Bernay (qui a déjà été publié sur Facebook) est maintenant en ligne en format à haute résolution au cas où vous voudriez acheter un impression ou un fichier numérique.

Bernay #1

Le second et dernier groupe de photos de Bernay est maintenant en ligne en format à haute résolution au cas où vous voudriez acheter un impression ou un fichier numérique.

Bernay #2